Publié le 17/11/2020

Votre proche âgé est en perte d'autonomie, et les services d'aide à la personne à domicile vous seraient d'un grand soutien ? Mais comment parler à votre parent ? Le sujet n'est pas toujours facile à aborder, car certaines personnes âgées peuvent être réticentes à l'arrivée d'un étranger dans leur quotidien. Cuideo vous livre quelques conseils pour aborder le sujet et faire accepter l'aide à votre parent.

AIDE

Comment parler à quelqu'un qui refuse le dialogue ?

Il vous faudra choisir le bon moment pour aborder le sujet avec votre parent. Évitez d'en parler lors d'une dispute ou d'un moment de tension. Analyser les problèmes liés au vieillissement est un sujet délicat, et cela peut provoquer une réaction de rejet chez certaines personnes âgées opposantes.

Face au refus de se faire soigner ou de se faire accompagner, il est important d'être patient et de faire comprendre à votre parent que vous ne cherchez pas à lui imposer une situation : vous souhaitez discuter avec lui ou elle de ses besoins en votre absence, dans le seul et unique but d'assurer son bien-être et sa sécurité. Essayer d'exposer votre vision de la situation à votre parent à travers vos préoccupations. Par exemple  :  

  • "Je ne peux pas être tout le temps là à cause de mon travail, et je veux m'assurer que tu sois bien en mon absence".
  • "Et si tu dois aller à un rendez-vous médical et que je ne suis pas là?"
  • " En cas de chute, je suis bien trop loin pour venir t'aider rapidement"

 

D'autre part, il est important de bien déceler toutes les craintes cachées derrière ce refus. Peut-être que la personne âgée est incommodée à l'idée de faire rentrer un inconnu dans son intimité, n'accepte pas sa perte d'autonomie ou a peur d'être hospitalisée par exemple. Rassurez votre parent en lui expliquant qu'il s'agit d'un simple "coup de pouce" pour faciliter la vie à domicile, qu'il existe des aides à domicile homme ou femme, et que les auxiliaires sélectionnés par Cuideo sont des professionnels à la formation et l'expérience vérifiées.

 

Que faire quand une personne âgée refuse l'aide à domicile?

Très souvent les seniors réticents à embaucher une aide à domicile se défendent en assurant ne pas avoir besoin d'aide et se débrouiller très bien tous seuls. Le déni est une réaction normale chez une personne âgée en perte d'autonomie.

Choisissez des exemples concrets d'actes de la vie quotidienne dans lesquels vous savez votre proche en difficulté, pour l'amener à visualiser l'aide que pourrait apporter un auxiliaire de vie. Plutôt que de souligner les difficultés du sénior ("tu ne sors plus, tu n'arrives plus à cuisiner, à t'habiller seul..."), essayez de mettre en avant les aspects positifs et les bénéfices d'une aide à domicile pour personne âgée :

  • "Tu pourras continuer à te débrouiller seul(e) lorsque je ne peux pas venir"
  • "Tu n'auras pas de problème pour porter tes courses et tu pourras y aller quand tu veux, accompagné de l'aide à domicile"
  • "L'aide à domicile te préparera des bons repas "
  • "Tu auras davantage de compagnie"

 

Vous devrez aussi expliquer clairement à la personne âgée ce que peut faire et ce que ne peut pas faire une aide à domicile. Ce professionnel peut par exemple effectuer du ménage chez la personne âgée, mais il ne s'agit pas de sa fonction principale.

Et si votre parent se préoccupe du coût que représente un service à domicile pour personne âgée, expliquez-lui brièvement les aides financières auxquelles il a droit, en spécifiant que Cuideo vous accompagne dans les démarches administratives pour les obtenir.

 

Qu’avez-vous pensé de ce post ? Notez-nous !

4 votes avec une note moyenne de 1.8.