Publié le 04/11/2020

Compte tenu des mauvais chiffres de l'épidémie de coronavirus et de son évolution en France, une question cruciale se pose ces jours-ci pour de nombreuses familles : comment assurer la protection d'une personne âgée face à la deuxième vague du coronavirus ?

coronavirus

Nous vivons cette année un contexte inédit et difficile de crise sanitaire qui impacte nos vies à tous les niveaux. Cependant l'expérience vécue aux mois de mars et d'avril nous permet d'anticiper et de protéger au mieux les individus les plus vulnérables face au virus, les personnes âgées et dépendantes. Plusieurs protocoles et de nouvelles habitudes à mettre en place de manière temporaire vous permettront, même si cela représente parfois un sacrifice, de pouvoir préserver la santé de vos aînés. D'autre part, les services d'aide à la personne à domicile s'imposent comme une solution idéale pour venir en aide et assister les seniors dans les tâches quotidiennes qu'ils ne peuvent pas réaliser seuls, tout en préservant leur protection et en limitant leurs échanges avec les autres.

Le défi de la deuxième vague

Après une légère stabilisation de la situation épidémique durant la période estivale, le coronavirus frappe à nouveau de plein fouet. La deuxième vague du Covid s'abat sur l'Europe, et les autorités sanitaires sont en alerte maximale. En France, le nombre de cas ne cesse d'augmenter et l'on peut déjà dire que la seconde vague de l'épidémie est plus meurtrière que la première.

Lors du dernier bilan enregistré hier mardi 3 novembre, la France a dépassé un niveau d'incidence de 440 cas pour 100.000 habitants. Un total de 36.330 nouveaux cas de Covid-19 ont été diagnostiqués positifs sur les dernières 24 heures, soit presque 3.000 nouveaux cas quotidiens de plus que ceux déclarés mardi dernier par les autorités sanitaires. La France compte à ce jour 1.502.763 cas confirmés de coronavirus sur tout le territoire, et la pression hospitalière est de plus en plus importante : plus de 26.000 de ces malades sont hospitalisés, et 3.869 personnes sont même actuellement en réanimation ou en soins intensifs.

Les 869 nouveaux décès causés par le coronavirus enregistrés par les autorités sur les dernières 24 heures nous démontrent ô combien l'épidémie de Covid-19 est active et toujours dangereuse. Ces nouveaux cas portent le triste bilan de la pandémie en France à 38.289 morts depuis le début de la crise sanitaire. La virulence et l'agressivité de la deuxième vague du covid sont d'autant plus préoccupantes pour nos aînés. Une infection pulmonaire de personne âgée ou toute autre complication respiratoire peut être fatale pour un senior. Selon les dernières statistiques officielles de Santé Publique France, 62% des admissions en réanimation concernent des personnes âgées de plus de 65 ans, "dont 89% avec comorbidités". D'autre part, l'analyse des chiffres de l'épidémie par tranches d'âge nous démontre que sur la semaine dernière, les groupes de population dans lesquels l'incidence de l'épidémie a le plus fortement augmenté est celui des plus de 75 ans (+89%), suivie des 65-74 ans (+68%). Le taux de positivité a augmenté de 6,9 points chez les plus de 75 ans et de 5,7 points chez les 65-74 ans sur les sept derniers jours.

 

Coronavirus : les nouvelles mesures en France

Le président de la république Emmanuel Macron a pris la parole mercredi 28 octobre dernier pour annoncer aux Français la mise en place de nouvelles mesures restrictives afin de freiner l'évolution de l'épidémie. Le Président a annoncé un retour au confinement à domicile, l'objectif étant de limiter les déplacements et les interactions sociales au strict minimum. Il s'agit d'un confinement différent cependant de celui connu au mois de mars, puisque les écoles restent ouvertes. Les restaurants (sauf livraison à domicile), établissements culturels et sportifs sont eux fermés. 

Dans toute la France, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement :

  • Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes, et les déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, ou des achats de médicaments ou de produits de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Pour les consultations et soins ne pouvant être réalisés à distance et ne pouvant être différés.
  • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants.
  • Les déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
  • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit aux besoins des animaux de compagnie.

L'état d'urgence sanitaire vient d'être prolongé jusqu'au 14 décembre au moins, et de nouvelles mesures devraient être annoncées par le gouvernement dans les jours à venir. L'épidémie frappe plus fort Paris et la région Ile-de-France, où se concentre une forte densité de population. Un couvre-feu avait été mis en place dans la capitale avant même l'annonce du confinement national. Il semblerait que ce couvre-feu à Paris puisse être instauré à nouveau en complément des restrictions du confinement. Les autorités assurent cependant qu'une telle mesure n'est "absolument pas décidée à ce stade", tandis que le Président de la Fédération hospitalière de France réclame au contraire à l'État des mesures plus strictes "si les chiffres ne s'améliorent pas".

 

Les gestes barrières

Cela fait des mois que les médecins nous le répètent : les gestes barrières sont les premières bonnes habitudes à adopter pour freiner l'épidémie de coronavirus et protéger les personnes les plus vulnérables.

Vous trouverez l'affiche des gestes barrières de Santé Publique France sur de nombreuses installations et entrées de bâtiments pour vous rappeler l'importance du respect de ces gestes si simples, mais qui peuvent pourtant sauver des vies et freiner l'épidémie :

gestes

Chez Cuideo, nous avons mis en place une série de mesures connues par toutes nos aides à domicile, qui s'appuient notamment sur ces gestes barrières et qui doivent être respectées lors de chaque intervention chez un bénéficiaire :

  • Les aides à domicile doivent se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon, ou à défaut avec du gel hydroalcoolique
  • Porter en permanence un masque de protection des voies respiratoires
  • Éviter de se toucher le nez, les yeux ou la bouche durant l'intervention à domicile
  • En cas d'éternuement, le faire dans un mouchoir ou dans le coude
  • Maintenir le domicile du bénéficiaire bien ventilé
  •  Accentuer le nettoyage et la désinfection des surfaces les plus touchées avec les mains, et des surfaces de traitement des aliments
  • Changer quotidiennement de vêtement pour se rendre au domicile du bénéficiaire
  • Laisser les chaussures à l'extérieur et utiliser une autre paire pour l'intérieur du domicile
  • Il leur est recommandé de se couper les ongles courts, et d'éviter de porter des bijoux ou des accessoires aux poignets
  • Si l'auxiliaire de vie présente des symptômes associés au Covid-19, il/elle ne doit pas se rendre au domicile du bénéficiaire, et prévenir immédiatement les équipes de Cuideo. L'intervenant doit aussi être vigilant à une éventuelle contagion et détecter les premiers symptômes de Covid-19 chez un bénéficiaire.

Découvrez ici le protocole spécial Covid mis en place par Cuideo pour protéger les personnes âgées que vous nous confiez.

 

La distanciation sociale Covid

La mise en place de distances interpersonnelles est probablement l'une des mesures les moins faciles à faire accepter et à expliquer aux plus âgés. Comment expliquer à un senior qu'il ne peut pas embrasser ses enfants ou prendre ses petits-enfants dans ses bras ?  Il faudra faire preuve de douceur et de compassion pour faire passer le message.

Même si cela peut être frustrant, il faut toujours maintenir une distanciation sociale avec les personnes âgées durant la pandémie. Les aides à domicile professionnelles sont formées pour intervenir à domicile et s'occuper de seniors sans pour autant mettre en danger leur santé ni les exposer à un risque de contagion. Chez Cuideo,  nos auxiliaires garderont toujours une distance minimale avec la personne soignée, et en cas de contact rapproché pour effectuer certaines tâches, ils porteront toujours un masque et seront vigilants à bien se laver les mains avant et après.

 

Visites à domicile

En ces temps de crise sanitaire, il est très important de protéger nos aînés en limitant au maximum les visites au domicile pour éviter tout risque de contagion. Il faut aussi éviter les déplacements et maintenir les seniors au domicile autant que possible. De nombreuses familles se heurtent à des difficultés logistiques, compte tenu des différentes restrictions sanitaires, pour assister leur proche âgé, aller lui faire ses courses et l'aider au quotidien. Comment veiller à la sécurité de son parent et surveiller une personne âgée à distance ?

Les services à la personne tels que les aides à domicile pour personnes âgées s'imposent comme une solution efficace pour prendre soin des seniors à leur domicile durant l'épidémie. Les intervenants professionnels disposent d'une autorisation pour se déplacer et intervenir à domicile. Le recours à un auxiliaire de vie professionnel vous permettra de savoir que votre parent va bien, qu'il n'encourt aucun risque de contagion, et qu'il est entre de bonnes mains pour ses tâches quotidiennes. Rappelons que sur les 869 nouveaux cas de décès liés au Covid-19 enregistrés dans les dernières 24 heures, 428 ont eu lieu en EHPAD. Grâce au maintien à domicile, vous êtes sûr que votre parent est protégé, qu'il ne manque de rien grâce à une assistance personnalisée, et que vous serez immédiatement prévenu en cas de problème.

L'importance cruciale des aides à domicile a d'ailleurs été soulignée par le gouvernement lui-même : Emmanuel Macron a annoncé cet été l'octroi d'une prime pour les auxiliaires de vie à domicile, afin "de reconnaître pleinement le rôle qu'ils ont joué pendant la crise épidémique".

 

Vous souhaitez protéger une personne âgée à son domicile durant le confinement car vous ne pouvez pas lui rendre visite ? Mais vous redoutez de confier votre parent à un parfait inconnu ? Cela est parfaitement normal. Sachez que chez Cuideo, nous apportons le plus grand soin à sélectionner les meilleures aides à domicile pour personnes âgées. Les auxiliaires que nous vous proposerons sont des professionnels à l'expérience vérifiée, qui tisseront une relation de longue durée avec votre parent.

Découvrez notre processus de sélection abouti par seulement 19% des candidats présentant leurs services d'aide à domicile pour personne âgée ou dépendante. 

 

Interessé par nos services d'aide à domicile pour personne âgée ? Nous vous proposons des services à l'heure (à 9,95€/h après crédit d'impôt) et des forfaits en fonction de vos besoins :
 

TARIFS

 

Vous souhaitez davantage d'informations ? Remplissez notre formulaire de contact et l'un de nos conseiller vous contactera.

Qu’avez-vous pensé de ce post ? Notez-nous !

2 votes avec une note moyenne de 4.5.