Publié le 01/09/2020

Dormir pendant des heures peut être synonyme de plaisir pour de nombreuses personnes, et une forme de repos prolongé pour recharger les batteries. Cependant, pour d'autres, cela peut se transformer en une prison de sommeil et de manque d'énergie toute la journée.

Il n'est pas rare qu'une personne âgée passe sa journée à dormir. Certains s'endorment très facilement. La cause ne réside pas forcément dans une pathologie ou une démence, mais plutôt dans des altérations du sommeil provoquées par les années.

Qu'est-ce que l'hypersomnie ?

On associe la somnolence diurne et le sommeil nocturne prolongé au trouble de l'hypersomnie. Il s'agit d'un trouble du cycle du sommeil qui résulte en un besoin excessif de dormir à n'importe quelle heure, toute la journée, sans aucune cause apparente. Il provoque également un allongement du temps de sommeil nocturne à 10 heures ou plus.

L'hypersomnie est le trouble du sommeil contraire à l'insomnie. Il se caractérise par des périodes de sommeil nocturne étendues ou une somnolence diurne. C'est parfois le cas chez certaines personnes âgées qui dorment souvent pendant la journée.

L'hypersomnie provoque des limitations fonctionnelles chez l'individu et fait baisser ses performances intellectuelles. De plus, un patient atteint d'hypersomnie est non seulement très fatigué et somnolent, mais il peut également s'endormir n'importe où, même dans les endroits les plus inhabituels.

On considère qu'un patient souffre d'hypersomnie lorsque les symptômes et les troubles du sommeil durent au minimum plus d'un mois. Si l'hypersomnie empire, le patient peut souffrir de narcolepsie ou du syndrome de Kleine-Levin, également appelé syndrome de la Belle au Bois Dormant.

Symptômes de l'hypersomnie

Le principal symptôme de ce trouble du sommeil est la somnolence prolongée ou une somnolence diurne excessive. Cela implique une augmentation significative des heures de sommeil dont le patient a besoin.

Les personnes souffrant d'hypersomnie ne se sentent pas reposées, même si elles ont dormi plusieurs heures. Elles sont souvent désorientées au réveil. L'anxiété, la perte d'appétit et l'arrêt de leurs relations sociales peuvent être d'autres symptômes.

Ce trouble ne cause pas de problèmes de santé chez la personne, mais peut créer des limitations lors des activités quotidiennes. Le plus souvent, un patient atteint d'hypersomnie voit un impact sur sa vie professionnelle et sociale.

Cependant, ses capacités intellectuelles peuvent également être affectées. Il est également possible que le patient devienne irritable et développe des pertes de mémoire.

Un sommeil perturbé peut aussi provoquer de graves troubles du comportement et avoir un impact sur l'état d'esprit du patient.

 

La somnolence diurne excessive chez les personnes âgées

La somnolence diurne excessive chez les personnes âgées existe lorsque la personne a besoin de faire plus de siestes que d'habitude ; elle peut indiquer que l'activité mentale est inférieure, et être un signe de déclin cognitif.

Dans certains cas, la somnolence diurne chez les personnes âgées peut être une conséquence d'une maladie neurologique, comme la maladie d'Alzheimer. Si la personne âgée est en bonne santé, il est important de prendre en compte le fait que la somnolence peut être un indicateur de l'apparition d'Alzheimer.

 

Types d'hypersomnie

Il existe différents types de sommeil excessif, ou hypersomnie.

 

HYPERSOMNIE RÉCURRENTE

L'hypersomnie récurrente ou primaire se caractérise par des épisodes de somnolence diurne et de sommeil excessif pendant au moins un mois.  Elle peut également provoquer de l'anxiété, de l'irritabilité, un manque d'énergie, des pertes de mémoire, des difficultés à mémoriser et une lenteur de réflexion.

 

HYPERSOMNIE IDIOPATHIQUE OU AVEC SOMMEIL NOCTURNE RÉDUIT

Les patients atteints de ce type d'hypersomnie n'ont aucune difficulté à se réveiller. Ils ne souffrent pas non plus de paralysie du sommeil ni de cataplexie.

 

HYPERSOMNIE IDIOPATHIQUE AVEC SOMMEIL NOCTURNE PROLONGÉ

Les patients atteints de ce type d'hypersomnie ont beaucoup de mal à se réveiller, et ils peuvent souffrir de paralysie du sommeil ou de cataplexie.

Prévention de l'hypersomnie

L'apparition de l'hypersomnie peut être liée à certains problèmes :

  • Dépression
  • Démences de type Alzheimer
  • Utilisation de certains médicaments (antihistaminiques, tranquillisants, antidépresseurs, etc.)
  • Consommation de drogues ou d'alcool
  • Exposition à un niveau excessif de stress
  • Traitement contre le cancer
  • Tumeurs cérébrales
  • Anémie.

 

Il est possible de prévenir l'hypersomnie en adoptant de bonnes habitudes quotidiennes :

  • Dormir 8 heures par nuit
  • Établir une heure de coucher régulière, toujours à la même heure
  • Ne pas effectuer d'exercice ou d'effort physique avant de dormir. Dans le cas contraire, il sera plus difficile de s'endormir
  • Dîner un repas léger
  • Déconnecter le téléphone portable avant de dormir, au moins les réseaux sociaux
  • Éviter les inquiétudes, les contrariétés et les disputes avant d'aller dormir afin de préserver la qualité du sommeil
  • Maintenir la chambre ventilée et sans bruit
  • Les exercices de respiration aident le patient à se relaxer et à trouver plus facilement le sommeil.

 

Traitement de l'hypersomnie

Si nous pensons être atteint(e) d'hypersomnie ou de l'un de ses dérivés, nous devons consulter un médecin spécialiste du sommeil. Celui-ci prescrira au patient les médicaments spécifiques qu'il pense appropriés pour contrôler la somnolence, pour supprimer l'épuisement excessif et maintenir éveillé plus longtemps.

Beaucoup de patients essaient de remplacer la visite chez le médecin et l'utilisation de médicaments par l'ingestion de grandes quantités de substances psychoactives, comme le café. Ils essaient d'éliminer leur hypersomnie de cette façon, mais ils ne sont pas conscients des conséquences graves que peuvent avoir ces comportements sur la santé, surtout au niveau cardiaque.

Le traitement non-pharmacologique est une thérapie corporelle qui consiste à enseigner au patient des exercices qui le maintiendront éveillé quand il détectera des symptômes de somnolence. Il est important que ces patients apprennent des techniques qui les aident à rester attentifs et à retrouver la constance de leur vie quotidienne.

Les techniques de communication sont aussi très importantes, car ces patients doivent surmonter leur peur d'expliquer leur trouble afin d'éviter une incompréhension de la part de leur entourage.

Maladies liées à l'hypersomnie

Certaines maladies se développent quand l'hypersomnie augmente et devient chronique.

 

Syndrome de Kleine-Levin

Cet étrange trouble neurologique est lié à l'hypersomnie et à l'instabilité émotionnelle.

Le syndrome de Kleine-Levin est également appelé syndrome de la Belle au Bois Dormant. Il se caractérise par des épisodes de profonde hypersomnie. Le patient peut dormir plus de 20 heures consécutives.

Les troubles cognitifs et du comportement sont caractéristiques de ce syndrome qui implique une détérioration des capacités de raisonnement, de mémoire et physiques, ce qui a un impact significatif sur la qualité de vie de la personne. Une fatigue chronique et une irritabilité apparaissent.

Dans les cas extrêmes, il a pu être observé que des patients souffrent de troubles de la perception, comme les hallucinations.

 

TRAITEMENT DU SYNDROME DE LA BELLE AU BOIS DORMANT

Le syndrome de Kleine-Levin a un traitement curatif complexe.

Le traitement principal habituellement appliqué à ces patients est la symptomatologie. Il est également courant de leur prescrire un traitement à base de psychotropes afin de contrôler les symptômes de ce syndrome.

Les stimulants peuvent avoir un effet positif sur l'activité quotidienne du patient et réduire les épisodes de somnolence et l'hypersomnie, mais ils peuvent aussi amplifier les comportements impulsifs et les hallucinations. Les antipsychotiques et les antidépresseurs sont utilisés pour contrôler les troubles du comportement.

Une intervention psychologique est nécessaire. Les professionnels de la psychologie utiliseront la psychoéducation avec le patient et son entourage. Ils lui apprendront à contrôler ses troubles affectifs, du comportement, et sociaux. Ils soigneront également les problèmes émotionnels liés au syndrome de la Belle au Bois Dormant.

 

Narcolepsie

La narcolepsie, comme le syndrome de Kleine-Levin, est un dérivé de l'hypersomnie qui se caractérise par une somnolence diurne excessive, des troubles du sommeil nocturne et des hallucinations. Néanmoins, les patients atteints de narcolepsie se réveillent facilement.

Un autre symptôme qui la caractérise est la paralysie du sommeil ; le patient reste conscient mais son corps est endormi pendant plusieurs secondes. De plus, le patient peut se réveiller facilement mais se rendormir quelques minutes plus tard. Ces patients peuvent éprouver une faiblesse dans les extrémités. 

Le traitement contre la narcolepsie est le même que celui contre l'hypersomnie.

 

Chez Cuideo, nous souhaitons sensibiliser les personnes à la nécessité de prendre soin de la qualité de leur sommeil et de leurs habitudes quotidiennes à tout âge. Il est très important d'adopter une routine de sommeil régulière, de bien se reposer et de recharger ses batteries pour affronter le quotidien avec force. Apprenez-en plus sur les bonnes habitudes de sommeil chez les personnes âgées.

Nous devons nous informer et consulter un spécialiste ou notre médecin traitant si nous considérons que nous ne n'avons pas un sommeil réparateur ou que nous pourrions souffrir d'un trouble du sommeil.

Qu’avez-vous pensé de ce post ? Notez-nous !

1 votes avec une note moyenne de 5.