Publié le 01/09/2020

L'insuffisance cardiaque est une maladie coronarienne qui est généralement provoquée par d'autres troubles comme l'arythmie, une valvulopathie cardiaque, un emphysème pulmonaire, etc.

C'est l'une des principales causes d'hospitalisation.

 

Qu'est-ce que l'insuffisance cardiaque ?

Il s'agit d'une maladie du cœur ; celui-ci n'a pas la capacité suffisante pour pomper le sang et, en conséquence, pour distribuer de manière efficace l'oxygène et les nutriments nécessaires au reste du corps.

À mesure que le cœur pompe de moins en moins bien, le sang peut s'accumuler dans d'autres endroits du corps, ce qui peut avoir un effet sur les poumons, le foie, le système gastro-intestinal et/ou les extrémités du corps (bras et jambes).

Symptômes de l'insuffisance cardiaque terminale

Les symptômes sont divers et visibles sur tout le corps du patient. La maladie peut affecter un seul côté du cœur, bien qu'en général les deux parties se voient affectées.

 

Types d'insuffisance cardiaque

Il existe deux types d'insuffisance cardiaque :

 

L'INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE

La maladie se manifeste petit à petit et les symptômes s'intensifient avec le temps. Il existe des traitements pour minimiser les symptômes. C'est une maladie chronique, progressive et létale avec le temps. C'est la forme la plus commune et il n'existe pas de traitement.

 

L'INSUFFISANCE CARDIAQUE AIGÜE

Les symptômes apparaissent de façon soudaine et sont graves dès leur apparition. Les patients peuvent noter rapidement une nette amélioration si le traitement approprié est utilisé.

 

Symptômes de l'insuffisance cardiaque terminale chez les personnes âgées.

Dans la majorité des cas, les symptômes varient selon le patient et son état de santé. Le stade de développement de l'insuffisance cardiaque est également un facteur important pour décider du traitement.

Les symptômes généraux les plus communs sont :

  • Difficultés respiratoires
  • Épuisement, faiblesse et fatigue musculaire
  • Rétention de liquides
  • Gonflements des chevilles, des jambes et de l'abdomen
  • Perte de l'appétit, confusion, nausées, pertes d'équilibre et parfois pertes de connaissance
  • Toux sèche
  • Tachycardie et palpitations excessivement rapides
  • Pouls irrégulier ou très rapide
  • Prise ou perte de poids soudaine
  • Peu de tolérance et résistance à l'exercice physique.

 

L'insuffisance cardiaque : causes

Il existe divers facteurs de risque qui peuvent provoquer l'apparition de l'insuffisance cardiaque chez un patient. Parmi eux, certaines maladies artérielles, du cœur et autres :

  • Hypertension artérielle mal contrôlée
  • Maladie de l'artère coronaire
  • Arythmies
  • Attaque cardiaque ou angine de poitrine
  • Cardiopathie congénitale
  • Diabète
  • Valvulopathies cardiaques ou valves étroites
  • Hyperthyroïdie
  • Amylose
  • Anémie grave
  • Sarcoïdose
  • Emphysème pulmonaire
  • Autres facteurs de risque.

 

La consommation excessive de drogues ou d'alcool peut participer à l'apparition de l'insuffisance cardiaque. Les antécédents familiaux de cardiomyopathie peuvent également jouer un rôle dans l'apparition de cette maladie du cœur.

L'insuffisance cardiaque : stades

Le American College of Cardiology et la American Heart Association ont classé en 4 stades l'évolution de l'insuffisance cardiaque terminale :

Stade 0

Le patient présente certains facteurs de risque de l'apparition de l'insuffisance cardiaque mais il n'existe pas encore de trouble ou maladie cardiaque.

Stade 1

Le patient présente des troubles cardiaques tels qu'une valvulopathie cardiaque, ou il a souffert d'une attaque cardiaque, mais il ne présente aucun symptôme d'insuffisance cardiaque.

Stade 2

Le patient commence à présenter des symptômes d'insuffisance cardiaque tels qu'une extrême fatigue ou le manque de souffle. Les symptômes à ce stade sont liés à la maladie sous-jacente.

Stade 3

La personne se retrouve avec une maladie terminale : l'insuffisance cardiaque chronique. Elle a besoin d'un traitement spécifique pour prolonger au maximum son espérance de vie. La majorité des patients terminent hospitalisés ou reçoivent des soins palliatifs.

L'insuffisance cardiaque : pronostics de vie

Actuellement, il existe de nombreuses façons de détecter rapidement l'insuffisance cardiaque.

Un médecin peut la détecter facilement en réalisant une exploration du cœur, en écoutant la respiration pulmonaire et en palpant l'abdomen et les extrémités inférieures. Il pourra également établir un diagnostic plus précis avec des examens complémentaires comme :

Test d'effort

Sur un vélo d'appartement ou un tapis de course. Cela permet d'analyser la réponse du cœur lors de la réalisation d'un exercice physique.

Électrocardiogramme

En complément du holter cardiaque, l'électrocardiogramme permet d'évaluer et d'enregistrer le comportement du cœur quand le patient réalise ses activités quotidiennes, pendant 24 ou 48 heures.

Échocardiographie

Fournit immédiatement des informations sur l'état du cœur. Ce sont des images du cœur en mouvement qui permettent d'évaluer rapidement son état. L'échocardiogramme est l'examen le plus efficace.

 

En règle générale, ces examens sont complétés par une analyse sanguine globale des niveaux de certains nutriments, vitamines, hormones ou autres qui peuvent avoir un impact sur le développement de l'insuffisance cardiaque.

L'insuffisance cardiaque chez les personnes âgées : espérance de vie

L'âge est également un facteur de risque, puisque plus nous sommes âgés plus nous sommes susceptibles de souffrir de différentes maladies ou pathologies.

L'insuffisance cardiaque peut être plus grave en fonction de l'âge, des maladies sous-jacentes et du stade auquel se trouve le patient.

En raison des antécédents médicaux, de la perte d'énergie et de la détérioration physique, l'espérance de vie d'une personne âgée avec une insuffisance cardiaque est courte si nous n'agissons pas rapidement. Il est tout de même possible d'améliorer la qualité de vie et de prolonger l'espérance de vie du patient en utilisant un traitement adéquat.

Certains traitements efficaces sont :

  • Adopter des habitudes et un mode de vie sain
  • Médicaments et inhibiteurs
  • Pacemaker
  • Défibrillateur automatique implantable (DAI)
  • Resynchronisation cardiaque
  • Traitement de l'infarctus du myocarde (pontage coronarien ou angioplastie)
  • Chirurgie de remplacement valvulaire
  • Greffe de cœur.

 

Chez Cuideo, nous vous conseillons de consulter rapidement un médecin lorsque le patient éprouve des douleurs à la poitrine, une fatigue intense, des malaises, un manque d'air et/ou une accélération du cœur.

Qu’avez-vous pensé de ce post ? Notez-nous !

2 votes avec une note moyenne de 2.5.