Publié le 12/05/2021

Les dépenses liées à la dépendance et au maintien à domicile des personnes âgées peuvent être financées en partie grâce à des subventions et des aides nationales. Connaissez-vous celles auxquelles vous pouvez prétendre ? Suivez le Guide.

 

aides financieres

 

La grande majorité des Français souhaitent pouvoir vieillir chez eux, et éviter une installation en résidence en cas de perte d'autonomie. Les services professionnels d'aide pour personnes âgées à domicile permettent d'accompagner les seniors en perte d'autonomie dans les tâches quotidiennes pour lesquelles un soutien est nécessaire. Il peut s'agir d'une aide pour se lever et réaliser sa toilette personnelle, d'une aide pour faire les courses et préparer les repas, ou encore d'un soutien pour se rendre à l'extérieur, garder le lien social et réaliser une activité physique.

 

 

Le coût d'une aide à domicile professionnelle peut varier en fonction du  type d'accompagnement souhaité, du nombre d'heures de présence et à la quantité de soins particuliers à prodiguer au bénéficiaire. Sachez qu'il existe en France toute une série d'aides financières pour personnes âgées dépendantes. Cuideo vous accompagne non seulement dans la sélection de l'aide à domicile adéquate pour votre proche en situation de dépendance, mais vous oriente et vous accompagne aussi dans la sollicitation des aides financière dont ce dernier peut bénéficier.

 

 

Aide financière personnes âgées : L' APA

L'Allocation Personnalisée d’Autonomie est une aide financière universelle versée par les départements aux personnes qui remplissent les conditions suivantes :

  • Personnes de plus de 60 ans
  • Les personnes résidant en France depuis au moins 3 ans
  • Les personnes en situation de dépendance.
  • Le niveau de dépendance est défini selon la grille AGGIR ; il est compris entre le GIR 1 et le GIR 6 (1 étant la dépendance la plus forte, 6 la plus faible), les GIR 5 et GIR 6 n’ont pas accès à l’APA.

 

L'APA est une allocation qui sert à payer (en totalité ou en partie) les dépenses nécessaires pour vous permettre de rester à votre domicile. Elle peut servir à financer :

  • les services d'une aide à domicile professionnelle pour intervenir chez la personne âgée et l'aider dans la réalisation de diverses tâches quotidiennes.
  • La subvention peut également être destinée à financer des aménagements du domicile et des travaux pour permettre le maintien de la personne âgée chez elle en sécurité : des travaux d'adaptation de la salle de bain ou des escaliers pour éviter les chutes, ou de simples aménagements comme la pose de volets automatisés ou une amélioration de l'éclairage.
apa

 

Aide financière personnes âgées : la MTP

La Majoration pour Tierce Personne (MTP) est un aide financière qui permet à la personne en perte d’autonomie d’obtenir une augmentation de sa pension d’invalidité ou de retraite. Peuvent accéder à la MTP :

  • Les personnes dont l'invalidité les empêche de travailler, et qui sont obligées d'avoir recours à l'assistance d'une tierce personne pour effectuer les actes de la vie ordinaire.

  • Vous avez également droit à la majoration pour l’aide constante d'une tierce personne (MTP) si vous êtes titulaire d'une pension retraite. 

Quel est le montant de la MTP ?

La Majoration pour Tierce Personne n’est pas cumulable avec l’APA (Aide Personnalisée d’Autonomie).

  • Le montant de la MTP correspond à 40% de la pension qu’elle complète en 2020, le montant minimum de la MTP était de 1 125,29 € par mois. 

  • Le montant de l’aide n'est pas imposable.

  • Il est revalorisé chaque année.

Quelle est la procédure de la demande de la MTP ?

La caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) détermine si vous remplissez les conditions permettant de percevoir la majoration pour tierce personne.

Chaque mois, la Majoration pour Tierce Personne est versée simultanément à la pension de vieillesse ou d’incapacité qu’elle vient compléter. 

Elle cesse d'être versée dès lors que les conditions y donnant droit ne sont plus réunies.

 

Aide financière personnes âgées : le crédit d'impôt

Les personnes engageant des frais pour financer les services et aménagements utiles pour leur maintien  à domicile ou celui de leur proche âgé en situation de dépendance peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt.

 

Le crédit d'impôt pour service à la personne

Le crédit d’impôt est un avantage fiscal qui permet aux personnes un remboursement de la moitié des frais engagés au titre de prestations dans les services d'aide à domicile

Qui peut en bénéficier?

  •     Les personnes exerçant une activité professionnelle
  •     Les personnes inscrites sur la liste des demandeurs d'emploi pendant au moins 3 mois durant l'année civile
  •     Les retraités

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le crédit d'impôt est un réduction de 50% des dépenses effectivement supportées après déduction des allocations perçues du type APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou PCH (Prestation Compensatoire du Handicap).

Le plafond annuel de droit commun est fixé à 12 000 € par an (soit un remboursement de 6000€). Ce plafond est majoré de 1 500 € (sans pouvoir dépasser au total 15 000 €, soit un remboursement de 7500€) dans les cas suivants :

  • Pour chaque enfant à charge (750 € en cas de garde alternée)
  • Pour chaque membre du foyer âgé de plus de 65 ans

    Ce plafond peut atteindre 20 000 € (soit un remboursement de 10 000 €) lorsque l'un des membres du foyer fiscal est titulaire d'une carte d'invalidité d'au moins 80 % (limite prévue par l'article L. 241-3 du code de  l'action sociale et des familles) ou perçoit une pension d'invalidité de 3ème catégorie ou le complément d'allocation d'éducation spéciale de l'enfant handicapé.

 

Le crédit d'impôt pour aménagements

Vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt si vous réalisez des dépenses pour équiper le logement d'une personne âgée ou handicapée. Sont concernés :

  • les travaux destinés à faciliter l'accessibilité de la personne âgée ou handicapée (installation d'éviers à hauteur réglable, de barres de maintien ou d'appui...)
  •  les travaux d'adaptation du logement à la perte d'autonomie ou au handicap  (portes coulissantes, revêtement de sol antidérapant,..). Dans ce cas, le demandeur doit soit posséder une pension d'invalidité d'au moins 40 %, soit une carte mobilité inclusion, soit souffrir d'une perte d'autonomie donnant droit à l'allocation personnalisée d'autonomie.

Quel est le montant du crédit d’impôt ?

Le crédit d'impôt accordé pour l'aménagement du domicile aux besoins d'une personne âgée est de 25 % du montant des dépenses engagées dans les réformes. Le montant des dépenses pris en compte  pour le calcul est plafonné à 5.000 euros dans le cas d'une personne vivant seule, et à 10.000 euros pour un couple.

Aide financière personnes âgées : l'aide au logement

L’Agence nationale de l’habitat (ANAH) est un organisme public qui améliore "l’état du parc de logements privés existants pour lutter contre les fractures sociales et territoriales". L'ANAH octroie des aides financières pour permettre aux personnes aux faibles revenus de rénover leur habitat. Le programme de l'agence baptisé "Habiter facile" s'adresse aux personnes âgées ou handicapées qui ont besoin de réaliser des aménagements de leur foyer pour l'adapter à leur maladie ou à leur perte d'autonomie. Cette subvention peut financer par exemple l'installation d'un monte-escalier électrique, d'éléments de sécurité pour la salle de bains ou le changement de la baignoire pour la douche.

À combien s'élève le montant de l'Anah ?

L'aide financière octroyée par l’Agence nationale de l’habitat dépend du niveau de ressource du demandeur.

  • Les personnes aux revenus classés comme "modestes" selon le barème de l'Anah pourront obtenir une subvention correspondant à 35% du montant hors taxe des travaux à réaliser, dans la limite de 7.000 euros.
  • Les personnes aux revenus classés comme "très modestes" selon le barème de l'Anah pourront obtenir une subvention correspondant à 50% du montant hors taxe des travaux à réaliser, dans la limite de 10.000 euros.

Qui peut demander une aide à l'Anah ?

Pour pouvoir recevoir une subvention de la part de l'agence nationale de l'habitat pour financer vos travaux d'adaptation, vous devez justifier de revenus inférieurs à un certain seuil. Le programme Habiter facile est en effet destiné à venir en aides aux foyers les plus fragiles.

  • Sont considérées comme personnes aux revenus "modestes", les demandeurs dont les revenus annuels ne dépassent pas le plafond maximum de 25.068 euros en Île-de-France, et de 19.074 euros en région. Pour un foyer composé de deux personnes, le plafond maximal de revenus est fixé à 36.792 euros en Île-de-France, et à 27.896 euros en région.
  • Sont considérées comme personnes aux revenus "très modestes", les demandeurs dont les revenus annuels ne dépassent pas le plafond maximum de 20.593 euros en Île-de-France, et de 14.879 euros en région. Pour un foyer composé de deux personnes, le plafond maximal de revenus est fixé à 30.225 euros en Île-de-France, et à 21.760 euros en région.

Vous pouvez réaliser votre demande d'aide en ligne directement sur le site de l'Anah.

 

 

Les équipes d'experts de Cuideo vous informent, vous conseillent et vous accompagnent dans vos démarches administratives comme dans la recherche de l'aide à domicile idéale. Nous savons que trouver l'intervenant professionnel qui correspond à votre proche n'est pas une mnce affaire, et nous savons que les démarches administratives pour obtenir des aides sont parfois longues et démotivante. rassurerz- vous, Cuideo prend en charge la gestion administrative de votre accompagnant, et vous oriente pour obtenir les aides fiancières dont vous pouvez bénéficier. Contactez nos équipes au 01.88.24.67.21, ou bien remplissez le formulaire de contact en ligne sur notre site web pour être rappelé par nos équipes.

 

 

 

Qu’avez-vous pensé de ce post ? Notez-nous !

Pas encore de vote.